Jeux-Olympiques-Tokyo-2020

Les Jeux Olympiques de Tokyo reportés en 2021 !

La situation était devenue intenable pour le Comité International Olympique (CIO). Lundi, l’instance se voulait encore optimiste pour le maintien et se donner une réflexion de quatre semaines avant de se prononcer. Problème : les circonstances sont devenues rapidement ingérables. Ce sont les Canadiens qui ont allumé la mèche les premiers en déclarant qu’ils ne se rendront pas au Japon. Ils ont vite été rejoints par d’autres pays mais surtout par les Etats-Unis qui réclamaient eux aussi le report.

Le coup de grâce ? La demande par le Japon lui-même de reporter son événement phare. Taxé depuis longtemps d’immobilisme, le CIO prenait dans la foulée la décision de reporter les Jeux Olympiques 2020 en 2021.

Un report et des questions ? 

Le CIO l’affirmait lui-même,  57% des athlètes étaient déjà qualifiés pour les JO. Une des principales problématiques était la qualification des 43% de sportifs restants alors que la plupart des compétitions sont annulées autour du globe. De même, que faire des athlètes déjà qualifiés ? Devront-ils repasser par une phase de qualification ? Voilà une question que le Comité devra rapidement traiter.

Le calendrier s’annonce aussi chargé en 2021. Un pas avait déjà été franchi avec l’étude du report des championnats du monde d’athlétisme 2021 à 2022. Mais quid de ceux de natation ? Par ailleurs, le report pourrait entraîner un véritable casse-tête pour la gestion des infrastructures sportives. Beaucoup d’enceintes olympiques sont prévues à d’autres fins que le sport. Les organisateurs des Jeux devront trouver un terrain d’entente avec les organisateurs des événements des stades.

Lancement de la réserve civique pour lutter contre le Covid19

Le développement du Covid19 et les fortes restrictions de déplacements appliquées en France ont un impact majeur sur les solidarités et l’activité des associations. Ces dernières, qui reposent en temps normal sur une ressource bénévole âgée, peinent à poursuivre leur activité. Les associations œuvrant en matière d’urgence sociale souffrent d’une pénurie de forces vives, car un tiers – voire la moitié – de leurs bénévoles sont âgés de plus de 70 ans, donc confinés. Plusieurs points de distribution des banques alimentaires ou des Restos du cœur ont déjà dû fermer leurs portes faute de bénévoles.

Le confinement fait, par ailleurs, peser un risque sur les personnes âgées et handicapées isolées. Si nos forces sont concentrées sur le front de la lutte sanitaire, notre réponse sociale ne peut être reléguée au second plan, sans quoi les plus démunis et les plus vulnérables risquent d’être les premières victimes de cette crise.

Afin de garantir la continuité des activités vitales pour les plus précaires et de rompre l’isolement des plus vulnérables, le Comité Départemental Olympique et Sportif du Va-de-Marne appelle lui aussi à une mobilisation citoyenne.

Afin de permettre cette mobilisation générale de la solidarité, l’Etat a élaboré une solution concrète, d’ores et déjà opérationnelle : la réserve civique :
Lancement de la plateforme « Je veux aider – Réserve civique Covid-19 »  : https://covid19.reserve-civique.gouv.fr/

Cette plateforme a été construite en lien avec les plus grands réseaux associatifs et les plateformes déjà existantes. Elle permet aux structures (associations, CCAS, MDPH, collectivités, opérateurs publics, etc.) de faire état de leurs besoins de renforts autour de 4 missions prioritaires :

Ø  Aide alimentaire et aide d’urgence : « je récupère et distribue des produits de première nécessité aux plus démunis (aliments, hygiène, …), notamment dans les points habituels de distribution de repas ou auprès des centres d’hébergement d’urgence ».

Ø  Garde exceptionnelle d’enfants : « je relaie les professeurs  dans la garde des enfants de soignants dans les écoles ou au sein d’une structure de l’Aide Sociale à l’Enfance ».

Ø  Lien avec les personnes fragiles isolées : « je maintiens un lien (téléphone, visio, mail, …) avec des personnes fragiles isolées (âgées, situation de handicap, etc.) ».

Ø  Solidarité de proximité : « je fais les courses de produits  essentiels pour mes voisins les plus fragiles (personnes âgées, handicapées, malades, etc.) ».

La plateforme permet, enfin, de télécharger un kit, pour permettre à chacun d’être acteur d’une solidarité de proximité, à l’échelle de leur immeuble par exemple, tout en respectant scrupuleusement les consignes sanitaires en vigueur.

Informations pour le mouvement sportif COVID 19 / documents chômage partiel

Voici les dernières nouvelles actualisées suite au virus COVID 19 qui sévit en France.

Dans ses décrets du 14 et 15 mars 2020, le Ministre de la Santé en lien avec Edouard Philippe, et Emmanuel Macron a décidé la fermeture de l’ensemble des établissements sportifs couverts et extérieurs et de plein air. Ceux-ci ne peuvent plus accueillir de public jusqu’au 15 avril 2020.

Dès le 13 mars, le gouvernement avait pris la décision de fermer temporairement tous les établissements d’éducation, d’enseignement et de formation pendant 15 jours minimum à compter de lundi 17 mars. Cela concerne l’INSEP, les CREPS, les pôles, les établissements nationaux et les écoles de formation fédérales. Les internats seront vidés progressivement. Personne ne sera mis sur le trottoir sans solution mais les athlètes notamment les mineurs rentreront chez eux ou dans des familles d’accueil quand ils ne peuvent pas rentrer chez eux de suite (cas spécifique de l’Outre-mer). La Direction des sports a organisé la diffusion de ces informations et la fermeture des établissements, en prenant toutes les dispositions nécessaires et en lien avec les collectivités territoriales le cas échéant, notamment les régions pour les CREPS. De plus, il avait interdit les rassemblements avec plus de 100 personnes.

Les examens et concours dans tous les secteurs seront maintenus mais dans des conditions sanitaires adaptées pour assurer la continuité de la vie de la Nation avec la mise en place de mesures barrières spécifiques destinées à limiter les contacts physiques (consignes sur le contrôle des pièces d’identités, etc.).

Consignes pour le monde du sport 

De plus l’Etat a mis en place des consignes spécifiques au monde sportif que nous vous relayons :

o   Rappel que le monde sportif, en responsabilité, s’est déjà mis en ordre de marche pour le freinage de la progression de l’épidémie de coronavirus

o   Alors que le mouvement sportif compte plus de 16 millions de licenciés et dans le contexte exceptionnel et en toute logique avec les annonces effectuées par le Chef de l’Etat et du Gouvernement, l’organisation du mouvement sportif doit viser l’objectif commun de la diminution forte du risque de contamination en limitant au maximum les situations de promiscuité.

o   De nombreuses fédérations sportives ont déjà pris des mesures pour suspendre leurs activités et compétitions.

o   En ce qui concerne les activités sportives encadrées : le Gouvernement recommande de limiter à 10 personnes la présence en simultané dans un même espace. Il n’y a pas de consigne d’interdire les activités encadrées en-dessous de 10 personnes. Les clubs et associations sportives sont libres de s’organiser en petit groupe de moins de 10 personnes (encadrants compris) et de maintenir des activités encadrées dans cette limite et en responsabilité. Cela étant dit, l’accès aux équipements sportifs est en pratique souvent lié aux décisions des collectivités locales qui en ont majoritairement la propriété et la gestion et qui peuvent décider de les fermer en application des préconisations du Chef de l’Etat de limiter les déplacements au strict nécessaire et de favoriser le télétravail.

o   Il sera toujours possible de pratiquer des activités physiques dans les espaces ouverts : parcs et jardins, espaces naturels… Il est même recommandé de s’aérer.

o   En ce qui concerne les grands rassemblements : le Premier Ministre a annoncé ce jour l’abaissement de l’interdiction des rassemblement à 100 personnes. Cette mesure est d’application immédiate. Il s’agit d’une doctrine uniforme pour tous les types de rassemblement : sportifs, culturels…

o   Il appartient aux clubs, fédérations et organisateurs de prendre les dispositions nécessaires dès aujourd’hui pour faire appliquer les mesures indiquées ci-dessus.

o   En ce qui concerne les stages sportifs prévus : tous les stages sans exception seront annulés (scolaires, extra-scolaires, sportifs… quels que soient les organisateurs).

o   Des mesures spécifiques en fonction de publics cibles fragiles seront annoncées par le Ministère de la Santé bientôt : elles viseront notamment le public des personnes porteuses de handicap. Le Ministère des sports recommande de redoubler de vigilance pour ce public particulièrement fragile.

 

-          Le Ministère des sports a mis en œuvre une cellule de veille permanente et une messagerie unique à destination de leurs établissements et des fédérations et des ligues professionnelles,  covid-19@sports.gouv.fr, pour les aider dans la mise en place des mesures indiquées plus haut.

 

Documents sur le chômage partiel à destination des associations

Informations Coronavirus

activite partielle

arrêté 2020-900 du 130320 rassemblement

Gestion salariale – COVID-19

 

 

logo-snu_0

Recrutement dans le cadre du SNU

Dans le cadre de la mise en place généralisée du service national universel (SNU) en 2020, la DDCS recrute des encadrants.

Le SNU est un dispositif d’engagement s’adressant à des jeunes volontaires principalement de 16 ans.
Il est placé sous l’autorité du ministère de l’Éducation Nationale.
Il se compose en deux phases :

- un séjour de cohésion de 13 jours qui doit permettre une expérience collective aux jeunes volontaires autour d’un programme pédagogique comprenant diverses thématiques ;
- la réalisation d’une mission d’intérêt général de 12 jours ou 84 heures.
Pour le Val-de-Marne,  un séjour de cohésion se déroulera du 21 juin au 3 juillet 2020.

Le séjour de cohésion est encadré par une équipe complète constituée de personnes étant issues de l’éducation nationale, de l’éducation populaire et des forces dites de sécurité (réservistes armée, police, pompiers).
Dans ce contexte, une campagne de recrutement d’encadrants est lancée par la DDCS et le monde du sport peut être force de proposition en ce sens.

Au niveau des postes à pourvoir, la DDCS recherche quatre « capitaines de compagnie » qui sont des agents de « management » intermédiaires et plusieurs dizaines de tuteurs de maisonnées qui seront dans l’encadrement direct des jeunes volontaires et dans la proposition sur les temps de fin d’après midi et de soirée de temps d’animation et d’échanges spécifiques avec les jeunes.

Tout éducateur sportif titulaire d’un diplôme professionnel (BP JEPS – DE JEPS ou CQP) peut être encadrant dans le cadre du SNU.

Selon nos premières informations les personnes recrutées auront vocation à être employées en contrat d’engagement éducatif. Bien que cela n’ait pas reçu d’arbitrage national, l’indemnité minimale en 2019 pour ces postes était de 1300 euros net (13 jours de séjour mais 23 jours comptés dans le CEE). Aussi, tous les encadrants participeront en amont du séjour à une formation régionale organisée par la DRJSCS Ile de France à Bretigny sur Orges (91) du 14 au 17 avril prochain.

Les candidatures (un CV) doivent être envoyées par mail à Mme MANCHEC (stephanie.manchec@val-de-marne.gouv.fr) qui les réceptionnera pour étude ensuite par l’équipe projet SNU du 94 et plus particulièrement la directrice du centre, Madame MARZOUK et la directrice adjointe chargée de l’encadrement, Madame LEDUN.
La date limite de retour des candidatures est le 13 mars 2020.

Fiche mission : Capitaine de compagnie

Fiche mission : Tuteurs de maisonnées

 

logo-snu_0

Déploiement du SNU dans le Val-de-Marne à partir de juin

Initié en 2019 sur treize départements dans le cadre d’une préfiguration, le Service National Universel (SNU) entre aujourd’hui dans sa phase de déploiement national.

Le SNU s’adresse à tous les jeunes de 15 à 16 ans pour bâtir une société de l’engagement construite autour de la cohésion nationale et  s’articule en trois étapes clés :

  • un séjour de cohésion du 21 juin au 03 juillet 2020 visant à transmettre un socle républicain fondé sur la vie collective, la responsabilité et l’esprit de défense au travers d’activités variées. Ce séjour est réalisé en hébergement collectif, dans un département autre que celui de résidence du volontaire ;
  • une mission d’intérêt général, dans un second temps, visant à développer une culture de l’engagement et à favoriser l’insertion des jeunes dans la société. Fondées sur des modalités de réalisation variées, 84 heures tout au long de l’année ou 12 jours consécutifs, ces missions placent les jeunes en situation de rendre un service à la Nation. Au cours de cette mission d’intérêt général, en fonction de leur situation, les volontaires peuvent également être accompagnés dans la construction de leur projet personnel et professionnel ;
  • la possibilité d’un engagement volontaire (étape non obligatoire) d’au moins 3 mois, visant à permettre à ceux qui le souhaitent de s’engager de façon plus pérenne et personnelle pour le bien commun (service civique, réserves opérationnelles des Armées et de la gendarmerie nationale, sapeurs-pompiers volontaires, service volontaire européen, etc.)

Ainsi, le Val-de-Marne accueillera plus de deux-cents jeunes, issus de l’ensemble des départements, dans un centre aménagé en ce sens.

Dans cette même dynamique, ce sont six-cents jeunes val-de-marnais qui pourront se porter volontaires afin de vivre cette expérience. Leur séjour de cohésion s’effectuera du 22 juin au 03 juillet 2020 hors du Val-de-Marne puisqu’ils seront aléatoirement affectés dans un autre département français favorisant ainsi la découverte d’un autre territoire. Ces jeunes filles et garçons devront être représentatifs de la diversité des situations et des profils de la classe d’âge concernée.

A ce titre, le monde du sport peut être essentiel pour le déploiement de ce dispositif  en mobilisant les jeunes de 15-16 ans pratiquants et bénévoles de nos associations.  Dans l’optique de la constitution de la cohorte val-de-marnaise, le CDOS 94 vous invite à diffuser largement l’information, notamment au travers des réseaux sociaux, et à aller au contact des jeunes pour les inciter à devenir volontaire et ainsi s’engager au service de notre société par le service national universel.

En outre, et dans un second temps, à partir de juillet 2020, des missions d’intérêt général pourraient être créées, avec votre accord, dans vos associations.

Dans le cadre de l’inscription des jeunes volontaires au séjour de cohésion de juin, un site internet dédié snu.gouv.fr a ouvert le 03 février 2020.  Il est à la fois un site d’information mais aussi la plateforme sur laquelle les jeunes devront procéder à leur inscription. Cette phase d’inscription prendra fin le 04 avril 2020.

ports

Le récap’ Val de Marnais de la semaine du 2 décembre

La VGA Basket s’incline mais reste au contact

 La VGA Saint-Maur, s’est inclinée ce weekend, à l’extérieur, face au Le Mée Sports Melun Val de Seine. Cependant, le club reste premier du classement de Nationale masculine 3 à égalité de points avec Ozoir. La prochaine rencontre aura lieu le samedi 14 décembre, cette fois à domicile.

 L’Asa Maisons-Alfort fait coup double au cross court de Sucy  

Alexandre Saddedine s’est imposé au cross court de Sucy en Brie (3700 m), avec un temps de 12’21s ce dimanche 8 décembre 2019. Il devance Karim Aggar, son dauphin, de 29 secondes. Alexandre Saddedine est de plus un athlète que le CDOS 94 compte parmi ses volontaires au projet « Bénévolat : Jeux m’engagent ! ».

L’Asa Maisons-Alfort n’a pas été en reste ce weekend, puisque Perrine Lequitte-Charransol s’est aussi imposée chez les femmes. Avec un temps de 14’27s, elle devance, de son côté, sa plus proche poursuivante de 35 secondes.

L’US Créteil Lusitanos déjà éliminé de la Coupe de France 

Le club de Créteil, pensionnaire de National 1, s’est fait surprendre en Normandie par le club de Gonfreville, club de National 3. Après les 90 minutes de temps réglementaire durant lesquelles les deux formations n’ont pas réussi à se départager (1-1), les cristoliens se sont totalement effondrés durant les prolongations (5-2, score final). Les joueurs de l’US Créteil pourront à présent se concentrer sur le championnat, dans lequel ils ne se trouvent pas dans une situation plus confortable, pointant actuellement à la onzième place.

russie

La Russie exclue des Jeux !

Le verdict était attendu, il est désormais officiel : la Russie a été exclue des Jeux Olympiques d’été en 2020 et d’hiver en 2022 par l’Agence Mondiale Antidopage. L’AMA a décidé de suivre les préconisations de son Comité de révision de la conformité. Fondé en 2015, ce Comité apolitique avait recommandé la suspension de l’Agence Antidopage russe pour la transmission de données falsifiées sur des contrôles antidopages suspects.  »La liste complète des recommandations (de sanctions du Comité de révision de la conformité) a été approuvée à l’unanimité » a ainsi déclaré James Fitzgerald, porte parole de l’AMA.

Exclue de la Coupe du monde de football ? 

En suivant les recommandations du CRC, l’AMA ouvre la voie à une exclusion de la Russie de toutes les compétitions internationales. Le pays pourrait donc être purement et simplement exclue de la Coupe du monde de football au Qatar en 2022. De plus, le pays ne pourra accueillir aucun événement international durant les quatre prochaines années. En revanche, les mesures de l’AMA ne s’appliqueront pas pour l’Euro 2020. La Russie pourra y participer et la ville de Saint-Petersbourg accueillir les matchs comme prévu.

Le TAS en dernier espoir

La Russie a désormais trois semaines pour faire appel de la décision devant le Tribunal Arbitral du Sport. Le TAS aura désormais le choix soit s’aligner sur la position de l’AMA ou de relancer cette affaire qui dure désormais 2015 et la publication du rapport McLaren en Russie. Ce qui semble déjà acté en tout cas c’est la présence d’athlètes russes dans les compétitions internationales sous barrière neutre.

 

 

surfing-2192775_960_720

Le récap’ olympique de la semaine du 2 décembre

Tahiti, favori pour l’accueil du surf

Cinq pour une place, et un favori clairement désigné. C’est le constat que l’on peut tirer à une semaine d’une possible décision sur l’appel à candidatures pour l’organisation du surf lors des JOP 2024. Le 16 juillet dernier, le COJOP avait retenu les projets  de Biarritz, de la communauté de communes du Pays Bigouden Sud (La Torche), du département des Landes (Hossegor, Capbreton et Seignosse), de Lacanau, Bordeaux Métropole et de Tahiti. Selon L’Equipe, ce dernier territoire est le grandissime favori pour accueillir cette épreuve qui sera au programme olympique pour la première fois en 2020. Reste à savoir si le Conseil d’Administration du COJOP sera ouvert à la proposition de Tahiti situé à 15 000 kilomètre de Paris. Surtout à l’heure, où les JOP veulent promouvoir des JO totalement en accord avec l’environnement…

La Russie, exclue des JO ?

russie

La réunion du lundi 9 décembre devrait accoucher de la réponse à la fameuse : la Russie sera-t-elle exclue des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo et de Shangai en 2022 ? C’est en tout cas la préconisation du Comité de révision de la conformité mis en place par l’Agence Mondiale Antidopage. Le CRC reproche aux dirigeants russes d’avoir fait disparaître une centaine de résultats antidopages suspicieux qu’elle devait remettre à l’AMA. C’est désormais au comité exécutif de l’Agence de trancher : s’alignera-t-elle sur l’avis du comité apolitique ? Si tel était le cas, les Russes seraient suspendus pour les deux prochaines Olympiades.

Le porte drapeau français 2020 choisi par les athlètes

riner

Comme en 2016, le CNOSF a décidé que le porte-drapeau de la délégation française à Tokyo sera choisi par les athlètes. Pour ce faire, chaque fédération française membre du CIO choisiront un ou deux athlètes hommes et femmes qui seront les ambassadeurs de leurs sports. Ces ambassadeurs voteront ensuite pour élire le porte-drapeau français. Ils pourront eux-même être candidat à ce titre. Pour rappel, les athlètes avaient choisi Teddy Riner comme porte-drapeau en 2016.

Crédit photo : Oliver Menyhart

Le CDOS et l’URSSAF s’associent pour venir en aide aux associations

Devant la complexité croissante de la gestion administrative et comptable d’une association, il a semblé pertinent à l’URSSAF Ile-de-France et au CDOS du Val-de-Marne d’organiser des soirées d’information sur ce thème.
Elles seront l’occasion de présenter les derniers aspects réglementaires et comptables en vigueur concernant vos salariés et bénévoles associatifs.

L’URSSAF abordera ses différentes missions ainsi que ses offres de services destinées au secteur associatif. Et notamment :
- Les assiettes forfaitaires sportives
- La franchise de cotisation
- Le chèque emploi associatif
- Le diagnostic URSSAF / visite conseil
Vous pourrez également poser vos questions lors d’un temps d’échange.

Deux soirées seront organisées :
- Le mercredi 16 octobre 2019 de 18h30 à 20h30
o Dans les locaux du Comité Départemental de Tennis, Parc municipale des Sport – Stade Duvauchelle – 94000 Créteil)

- Le jeudi 21 novembre 2019 de 18h30 à 20h30.
o Dans les locaux du CDOS 94, Maison Val-de-Marnaise des Sports – 16 avenue Raspail – 94250 Gentilly)

Merci de bien vouloir confirmer votre participation à l’adresse email suivante à cdos94@cdos94.org, ou au 06.03.56.67.74, en n’oubliant pas d’indiquer la date retenue

 

Enfants - Teqball (1)

Sentez-vous Sport : animation de Teqball avec Robert Pires à Villejuif

Dans le cadre des journées nationales Sentez-vous Sport, venez découvrir une nouvelle discipline : le Teqball.

PARATEQS 2 (Teqball)Lors du Forum de la Rentrée de Villejuif ce samedi 14 septembre, deux animateurs feront découvrir au grand public le concept Teqball incluant 5 nouvelles disciplines toutes dérivées de pratiques déjà existantes : 1) le teqball, dérivé du football 2) le teqis, dérivé du tennis 3) le teqpong, dérivé du tennis de table 4) le teqvoly, dérivé du volley-ball 5) le qatch, dérivé du handball Ces pratiques sont mixtes, intergénérationnelles et accessibles aux personnes à mobilité réduite (teqis, teqpong et qatch).

Une démonstration par Monsieur Robert Pires, ambassadeur Teqball et champion du monde 1998 de football, l’après-midi ainsi qu’une séance photo et dédicace est également prévue.

Venez nombreux !!