surfing-2192775_960_720

Le récap’ olympique de la semaine du 2 décembre

Tahiti, favori pour l’accueil du surf

Cinq pour une place, et un favori clairement désigné. C’est le constat que l’on peut tirer à une semaine d’une possible décision sur l’appel à candidatures pour l’organisation du surf lors des JOP 2024. Le 16 juillet dernier, le COJOP avait retenu les projets  de Biarritz, de la communauté de communes du Pays Bigouden Sud (La Torche), du département des Landes (Hossegor, Capbreton et Seignosse), de Lacanau, Bordeaux Métropole et de Tahiti. Selon L’Equipe, ce dernier territoire est le grandissime favori pour accueillir cette épreuve qui sera au programme olympique pour la première fois en 2020. Reste à savoir si le Conseil d’Administration du COJOP sera ouvert à la proposition de Tahiti situé à 15 000 kilomètre de Paris. Surtout à l’heure, où les JOP veulent promouvoir des JO totalement en accord avec l’environnement…

La Russie, exclue des JO ?

russie

La réunion du lundi 9 décembre devrait accoucher de la réponse à la fameuse : la Russie sera-t-elle exclue des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo et de Shangai en 2022 ? C’est en tout cas la préconisation du Comité de révision de la conformité mis en place par l’Agence Mondiale Antidopage. Le CRC reproche aux dirigeants russes d’avoir fait disparaître une centaine de résultats antidopages suspicieux qu’elle devait remettre à l’AMA. C’est désormais au comité exécutif de l’Agence de trancher : s’alignera-t-elle sur l’avis du comité apolitique ? Si tel était le cas, les Russes seraient suspendus pour les deux prochaines Olympiades.

Le porte drapeau français 2020 choisi par les athlètes

riner

Comme en 2016, le CNOSF a décidé que le porte-drapeau de la délégation française à Tokyo sera choisi par les athlètes. Pour ce faire, chaque fédération française membre du CIO choisiront un ou deux athlètes hommes et femmes qui seront les ambassadeurs de leurs sports. Ces ambassadeurs voteront ensuite pour élire le porte-drapeau français. Ils pourront eux-même être candidat à ce titre. Pour rappel, les athlètes avaient choisi Teddy Riner comme porte-drapeau en 2016.

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>