kobe-bryant-black

Kobe Bryant, double champion Olympique, est mort à 41 ans

Le choc. Il est 21h, heure de Paris. Les abonnés de beIn Sport s’apprêtent à vivre leur traditionnelle soirée du dimanche avec leur match de NBA. Au programme, un alléchant Denver – Houston. Puis la nouvelle tombe, implacable, froide, insupportable : Kobe Bryant est mort. Un accident d’hélicoptère aura pris la vie à ce champion d’exception. Parmi les 9 victimes, Kobe donc mais aussi sa fille Gianna tout juste âgé de 13 ans. L’aînée de la star des Lakers marchait dans les traces de son père.

Né à Philadelphie, le Black Mamba passe une partie de son enfance en Europe en Italie et en France suivant son père, le basketteur Joe Bryant. Mais c’est bel et bien aux Etats-Unis que Kobe va devenir Kobe. Recruté en 13ème position de la draft 1996 par les Charlotte Hornets, Bryant file directement aux Lakers dans le cadre d’un échange avec Vlade Divac. La légende était née. Après deux saisons en demi-teintes, KB s’impose lors de la saison 1999-2000 comme le leader incontournable des Lakers. A l’issue d’une saison remarquable, Kobe remportait sa première bague de champion NBA.

Double champion olympique

Quatre autres titres viendront s’ajouter aux palmarès du Black Mamba (2001-2002-2009-2010). Aux Lakers, où il a disputé l’ensemble de sa carrière, on se souviendra de son ahurissante performance du 22 janvier 2006. Face aux Raptors, l’arrière passait pas moins de 81 points. Soit le deuxième total pour un joueur dans un match NBA derrière l’intouchable Wilt Chamberlain et ses 100 points.  On retiendra aussi son titre MVP en 2008, et ses 18 participations aux All Star Game en 20 saisons !!

Kobe_Bryant_Beijing_Olympics_1Mais Kobe Bryant n’était pas qu’un simple joueur de franchise. Leader naturel, KB a s’est aussi construit un beau palmarès avec l’équipe nationale des Etats-Unis. Il remporte notamment deux titres de champion olympique en 2008 et 2012.

Hommages internationaux

A la hauteur de sa légende, l’annonce de la mort de Kobe Bryant a provoqué une onde de choc mondial. Ainsi le footballeur brésilien Neymar a rendu hommage en mimant le numéro 24 (le numéro de Bryant aux Lakers) après son but face à Lille. Nick Kyrgios, grand fan du joueur, est lui rentré sur le court avec un maillot de Bryant à l’Open d’Australie non sans retenir ses larmes. Bien sûr les joueurs de la NBA ont rendu aussi hommage à l’un des leurs, l’un des plus grands. On retiendra un Tony Parker « au coeur brisé », les larmes de Lebron James et un Doc Rivers, pourtant coach des Los Angeles Clippers dire  » Nous sommes tous des Lakers ».

Aujourd’hui bien plus que le monde du basket-ball, c’est le monde du sport qui est en deuil. Aussi adulé que détesté, Kobe Bryant était à tout point de vue un modèle de professionnalisme et une source d’inspiration pour ses coéquipiers. Face à cette tragédie, le CDOS 94 ne peut qu’apporter ses sincères condoléances à la famille Bryant et à l’ensemble des familles des victimes de cet accident.

 

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>